Où une personne peut-elle être testée pour les rayonnements? J’étais au Japon en mars 2011 lors de la fonte des réacteurs nucléaires. Mon vol n’a jamais été testé pour une exposition aux rayonnements, mais les vols suivants l’ont été.

Merci beaucoup pour votre question. Il existe diverses méthodes par lesquelles une personne peut être testée pour l’exposition aux rayonnements. En assument que vous êtes préoccupé par les rayonnements reliés à l’incident de Fukushima, nous pouvons également vous fournir un peu d’information de base.

Les matières radioactives qui sont inhalées ou ingérées peuvent être mesurées par l’analyse de l’urine ou par mesure directe sur l’ensemble du corps. Toutefois, en ce moment, il serait très peu probable de trouver quelque chose. L’iode radioactif est l’une des matières radioactives les plus courantes qui auraient pu être détectées lors de l’incident de Fukushima, mais à l’heure actuelle, elle s’est complètement désintégrée. D’autres matières qui peuvent demeurer radioactives pour des périodes plus longues sont également éliminées par le corps avec le temps.

Les expositions aux rayonnements provenant d’une source externe (c.-à-d. non inhalée ou ingérée) ne peuvent pas être mesurées après le fait, mais seulement pendant l’exposition si l’on porte un appareil de surveillance des rayonnements. Il y a certains tests sanguins qui peuvent indiquer si quelqu’un a été exposé à des niveaux très élevés de rayonnement, mais il est très peu probable que vous ayez été exposé à des niveaux aussi élevés.

Santé Canada peut effectuer certains de ces tests si une personne est référée par son médecin, mais les mesures du corps en entier pour vérifier si la matière a été inhalée ou ingérée ne sont effectuées qu’à Ottawa. Il y a d’autres établissements commerciaux au Canada qui peuvent également fournir ces tests moyennant des frais. Si vous désirez, nous pouvons vous fournir une liste de quelques établissements qui pourraient être à proximité de chez vous, dépendamment de votre emplacement au Canada.

En ce qui concerne les vols qui ont été testés, ça peut dépendre de l’endroit où vous étiez au moment de l’incident et de la provenance de votre vol. Il y a eu des discussions au Canada à savoir si les vols de routine revenant au pays à partir du Japon devraient être testés, mais après avoir révisé les informations disponibles il a été décidé que ce n’était pas nécessaire. Si vous avez des informations plus spécifiques sur votre vol et les autres vols qui auraient pu être testés pour une exposition aux rayonnements, nous pourrions être en mesure de fournir une réponse plus détaillée sur ce point.

Si vous être intéressé par quelques chiffres sur les niveaux de rayonnement après l’incident de Fukushima au Japon, il y a certaines données dans un rapport récemment publié (en anglais seulement) par l’Organisation mondiale de la santé intitulé « Preliminary Dose Estimation from the nuclear accident after the 2011 Great East Japan Earthquake and Tsunami. » (Estimés préliminaires des doses dues à l’accident nucléaire à la suite du grand tremblement de terre et tsunami de 2011 dans l’est du Japon.) C’est un assez long rapport et est parfois technique, mais il contient certains chiffres utiles. Plus précisément, la section 3.3 du rapport, intitulée « Geographical Distribution of Doses » (traduction : distribution géographique des doses) (page 41) qui résume les doses que quelqu’un pourrait recevoir sur une année entière dans différentes zones à l’intérieur et autour de la préfecture de Fukushima et dans le reste du Japon. Ces valeurs sont aussi résumées dans un tableau à la page 44 du rapport. Gardez à l’esprit que ces doses auraient été accumulées au cours d’une année complète, donc en fonction du temps passé au Japon, seulement une fraction de ces valeurs peuvent s’appliquer à votre cas.

La figure de la page 52 du rapport fournit ensuite quelques comparaisons concrètes entre les niveaux de rayonnement calculés dans le rapport et les doses typiques naturelles, des examens médicaux, etc. Une copie de ce rapport peut être consultée au lien suivant.

Globalement, si vous n’étiez pas près de Fukushima au moment de l’incident, vous n’avez pas été exposé à un niveau important de rayonnements.

J’espère que nous avons été en mesure de répondre à vos préoccupations. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter et nous serons heureux de vous répondre.

0

À propos de l'auteur:

  Related Posts
  • No related posts found.