Les exploitants de réacteurs CANDU affirment qu’il s’agit des réacteurs nucléaires les mieux conçus au monde, mais la Corée du Sud prétend également avoir les meilleurs réacteurs, avec la conception la plus sûre. Qui dit vrai? Est-ce que les émissions quotidiennes de rayonnements des réacteurs CANDU, ici au Canada, se maintiennent à un niveau sécuritaire?

Il y a des avantages et des inconvénients à chaque modèle de réacteur. Débattre des différences spécifiques exigerait une discussion très technique, mais nous pouvons vous assurer que les deux réacteurs, le CANDU et le sud-coréen, sont très sûrs. Il est à noter que la Corée du Sud exploite plus d’un type de réacteur, dont 4 CANDU, ainsi qu’un certain nombre de systèmes différents conçus en Corée. Les entreprises qui construisent des réacteurs cherchent à commercialiser et à vendre leurs produits. Ils vont donc promouvoir les aspects de leurs équipements qui attirent, selon leur point de vue, des clients potentiels, un peu comme le ferait le fabricant de tout autre produit. Quoi qu’il en soit, les deux types de réacteurs sont construits selon des normes très élevées et doivent répondre à des exigences réglementaires rigoureuses avant de pouvoir être mis en service.

Une évaluation détaillée des émissions de rayonnement de routine des réacteurs exigerait également une discussion très technique, car elle dépendrait du type spécifique d’isotope radioactif considéré ainsi que de la voie d’émission (par exemple, dans l’eau ou dans l’air). Cependant, toutes les émissions doivent répondre à des exigences réglementaires strictes établies par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), qui est l’autorité réglementaire pour les substances nucléaires au Canada. La CCSN a publié un document, « Le rejet de tritium et ses conséquences radiologiques au Canada en 2006 », qui contient des informations sur les rejets de tritium des réacteurs. Le paragraphe 4.1.2 de ce document montre que les rejets de tritium des centrales nucléaires au Canada sont tous bien en dessous des limites admissibles.

Santé Canada gère le Réseau canadien de surveillance radiologique, qui fait diverses mesures de radioactivité, dont le tritium, dans la vapeur d’eau autour des centrales nucléaires. Vous pouvez trouver ces informations ici.

0

À propos de l'auteur:

  Related Posts
  • No related posts found.