J’ai travaillé comme contrôleur en radioprotection (responsable de la sécurité) durant les sept dernières années. J’envisage maintenant d’écrire soit l’examen de l’ACRP(A) ou celui du National Registry of Radiation Protection Technologists (NRRPT), qui, je crois, est aussi reconnu au Canada. Pourriez-vous s’il vous plaît me dire quelles sont les différences entre ces deux examens et lequel serait le mieux adapté pour moi? Mes objectifs sont de devenir plus polyvalent et d’être capable de travailler dans des environnements différents, que ce soit, par exemple, dans une centrale nucléaire, un hôpital ou une mine.

Félicitations pour votre décision d’approfondir vos compétences en radioprotection. Vous avez demandé quelle qualification vous devriez poursuivre; NRRPT ou ACRP(A). La réponse courte est les deux! Il y a beaucoup de points communs entre les examens et étudier pour un va certainement vous aider à vous préparer pour l’autre. Les examens ont un contenu et un niveau de difficulté similaires, mais l’accent n’est pas le même. L’examen du NRRPT met plus d’accent sur l’industrie de l’énergie nucléaire alors que le contenu de l’examen de l’ACRP(A) est plus général et plus pertinent à un grand nombre d’applications en radioprotection. En supposant que vous vouliez choisir, ou du moins que vous décidiez lequel faire en premier, voici quelques points à considérer.

Examen ACRP(A):

L’Association canadienne de radioprotection est notre association nationale pour promouvoir la radioprotection au Canada. Depuis 2005, l’ACRP propose un examen d’accréditation annuel. Les candidats qui réussissent l’examen reçoivent la désignation de « professionnel en radioprotection ». L’examen est basé sur un profil de compétences approuvé par les membres de l’ACRP, qui traite de : l’administration du programme de radioprotection, la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires, les permis, les règles de travail, la tenue des dossiers, les compétences des employés, les inspections, audits et enquêtes, le contrôle des expositions et des doses, l’instrumentation et l’équipement, la gestion des stocks (incluant le transport), la dosimétrie du personnel, le contrôle de la contamination et les procédures d’urgence. Il y a environ 40 personnes qui ont réussi l’examen et sont désormais désignées par l’ACRP en tant que professionnels en radioprotection. L’examen est offert annuellement au congrès de l’ACRP.

Examen NRRPT :

Le NRRPT (É.-U.) a été fondé en 1976 dans le but précis de faire progresser les compétences des technologues en radioprotection. L’examen est conçu pour être pertinent à un grand nombre de domaines. Le conseil d’administration actuel et le comité d’examen sont composés de membres provenant de plusieurs secteurs, incluant : l’énergie nucléaire, les laboratoires nationaux (« DOE »), le déclassement, les milieux médical et universitaire, les entrepreneurs environnementaux et autres. À ce jour, plus de 5000 personnes ont réussi l’examen et sont devenues « titulaires » du NRRPT. Bien que l’accent soit mis sur les techniques en radioprotection, l’examen a été écrit par des personnes provenant de plusieurs autres domaines, tels que des spécialistes en radioprotection, des gestionnaires d’ALARA et les responsable de la radioprotection. L’examen est conçu pour tester les compétences en matière de radioprotection appliquée, la détection et la mesure des rayonnements et sur les notions de base. La norme de qualification est un technologue compétent avec cinq années d’expérience (et de formation) qui a étudié pour l’examen.

Depuis 2006, une version canadienne de l’examen est offerte. Elle a été conçue avec l’aide d’« Ontario Power Generation » et de « Bruce Power » afin de fournir une norme objective par un tiers pour leur personnel et pour les employés contractuels en radioprotection engagés pour l’entretien. Alors qu’on estimait que l’examen du NRRPT était une norme appropriée, la plus grande partie du contenu lié aux normes et règlements des États-Unis n’était pas pertinent au Canada. Il y a 22 personnes titulaires qui ont passé la version canadienne de l’examen. L’examen est offert lorsqu’il y a une demande suffisante.

0

À propos de l'auteur:

  Related Posts
  • No related posts found.